Congolais exemplaires Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • A quoi ressemble une élection présidentielle en République démocratique du Congo (RDC)? Un exemple suffit à mesurer le gouffre qui sépare les Suisses et leur démocratie bien huilée des Congolais – près de 100 millions – et leur république moribonde grande comme 80 fois la Belgique, l’ancienne puissance coloniale. La semaine dernière, le site d’information Africanews signalait que l’encre des cartes d’électeurs renouvelées en début d’année s’était effacée «comme sur un ticket de caisse». Une double catastrophe puisque ce document de vote fait aussi office de carte d’identité. En RDC, aucun gouvernement n’en a délivré depuis la chute du dictateur Mobutu en 1997.

    Malgré tout, à Kinshasa, la ville francophone la plus peuplée du monde (16 millions d’habitants), et dans le reste du pays, nombre de Congolais ne baissent pas les bras. Beaucoup ont refait la file d’attente pour obtenir le sésame qui leur permettra de voter aux élections générales du 20 décembre. Et tant pis si le scrutin est repoussé, comme cela est arrivé à plusieurs reprises par le passé.

    Aucune carte d’identité n’a été délivrée depuis la chute de Mobutu.

    Au Kivu, région de l’Est meurtrie par les guerres pour les métaux précieux nécessaires au fonctionnement des Smartphones, deux hommes en particulier font montre d’une résilience et d’une foi qui forcent le respect. Mgr François Xavier Maroy a décidé, malgré les menaces de mort, de prendre «les armes de la paix» pour défendre l’accès à la santé et à l’éducation. Et Denis Mukwege, le gynécologue-obstétricien prix Nobel de la paix 2018 a accepté d’être candidat à la présidence de la RDC.

    Ce pentecôtiste ayant l’habitude de prêcher le dimanche est mondialement connu pour son engagement auprès des femmes violées dans les zones de conflits pour les minerais. Il l’est malheureusement beaucoup moins dans son propre pays où les poids lourds de la politique et du business accaparent les richesses et les votes. La candidature de «l’homme qui répare les femmes» n’en représente pas moins un espoir. Et un modèle de courage. Elle permet d’attirer l’attention, en Suisse, sur la réalité du peuple congolais. Et sur le travail exemplaire de deux chrétiens du Kivu.

    Articles en relation


    Le portrait de l’Echo: Mamadou Sow

    Après avoir vu son stand détruit dans des violences interethniques à Conakry, le marchand de rue privé de l’usage de ses jambes Mamadou Sow a pris tous les risques pour traverser l’Afrique et rejoindre l’Europe. Lancée avec l’appui d’un couple de Genevois, son association envoie des fauteuils roulants en Guinée.


    S’intégrer sans s’oublier

    Expatriés ou secundos, ils aiment se retrouver au sein d’associations qui les rassemblent autour de leur héritage culturel. Sans chercher pour autant à se couper de la société suisse. Exemples à Fribourg avec le Village africain et le Club athlétique portugais.


    Le portrait de l’Echo: Mansour Ndour

    A un peu moins de 40 ans, diplômé en droit, Mansour Ndour s’est lancé en indépendant dans la création de vêtements, ajoutant aux tissus souvent sombres de nos contrées les couleurs de tissus africains. Eclatantes, comme le sourire du Sénégalais qui rêve d’un avenir brillant pour son pays d’origine.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    Marie-Thérèse, c’est moi!

    18-06-2024

    Marie-Thérèse, c’est moi!

    Cela fait trente ans que Marie-Thérèse Porchet connaît en Suisse un succès qui ne se dément pas: son spectacle anniversaire trouve son public. Qui rit même lorsqu’il n’est pas certain...

    Archives: Notre passé conservé

    18-06-2024

    Archives: Notre passé conservé

    Depuis plus de vingt ans, des associations romandes d’archivistes passionnés recueillent et conservent journaux intimes, photos de famille ou encore cahiers de comptabilité de particuliers. Pour éviter que ces trésors...

    Etat, un… état précaire

    18-06-2024

    Etat, un… état précaire

    Si le Conseil fédéral estime que le moment n’est pas opportun, l’Espagne, l’Irlande et la Norvège ont, elles, reconnu il y a peu la Palestine comme un Etat indépendant. Elles...

    Fête de la musique avec Marc Aymon

    18-06-2024

    Fête de la musique avec Marc Aymon

    La musique est en fête en Suisse romande le 21 juin. Ce jour-là, à la Maison de l’enfance et de l’adolescence à Genève, Marc Aymon reprendra quelques airs inspirés de...

    Hypersensibilité des enfants

    18-06-2024

    Hypersensibilité des enfants

    L’hypersensibilité fait partie de ces caractéristiques parfois mises en avant pour justifier des comportements déplacés ou agaçants d’enfants. Le phénomène peut être bien réel et provoquer de l’anxiété; un accompagnement...

    Expo Edouard Vallet

    18-06-2024

    Expo Edouard Vallet

    Il est l’un des grands noms de l’art suisse du début du 20e siècle. Edouard Vallet (1876-1929) magnifia avec simplicité le Valais. Il en donna une image mémorable. Via notamment...

    Abus en Eglise: suite et pas fin

    18-06-2024

    Abus en Eglise: suite et pas fin

    L’évêché de Sion n’a pas toujours réservé un accueil très chrétien aux victimes d’abus. C’est ce qui ressort d’un audit mené par un cabinet indépendant à la demande de l’évêque...

    TV: Les années Boris Johnson

    18-06-2024

    TV: Les années Boris Johnson

    This England est une série qui retrace avec brio et efficacité la vie personnelle et politique de Boris Johnson – superbement interprété par Kenneth Branagh –, à l’époque de son...

    L’animal du mois: Les renardeaux

    19-06-2024

    L’animal du mois: Les renardeaux

    Histoire Les renardeaux. Lors d’une matinée passée à arpenter le Jura vaudois, je m’arrêtai saluer une bergère avec qui j’avais pour habitude de discuter. Nous étions toujours en train d’échanger lorsqu’elle...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés