La sève des traditions Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • Il est possible aujourd’hui d’acheter un chatbot, compagnon virtuel soi-disant conforme à nos désirs les plus chers, comme nous le font miroiter des entreprises de la Silicon Valley. Vivre une relation artificielle, seul devant son Smartphone, est-ce vraiment ce que l’on peut souhaiter à un être humain? A l’opposé de ces aberrations technologiques, il est possible aujourd’hui de rejoindre la longue file des Agaunois qui attendent de pouvoir soulever avec fierté les reliques de leur martyr, saint Maurice. Les porteurs de traditions contactés tiennent le même discours: «Nous ne manquons pas de bénévoles!». Mais qu’est-ce qui, dans les traditions vivantes, peut bien attirer les Suisses?

    Suggérons trois pistes. Une tradition – du latin tradere qui signifie transmettre – crée la communauté, mêle les générations, fait naître un sentiment d’appartenance qui assoit la confiance en soi et en la vie. Une tradition demande un certain temps: la durée de la mélodie d’un carillon valaisan, celle qu’il faut pour fabriquer des boîtes à musique et des automates vaudois ou encore celle nécessaire pour que tous les troupeaux d’une région descendent en plaine. Enfin, une tradition nous fait prendre conscience de notre juste place dans une histoire humaine bien plus longue que notre vie si brève. Et reconnaître ce que nous avons reçu. «Nous sommes comme des nains sur des épaules de géants», écrivait Bernard de Chartres au 12e siècle. Les traditions nous invitent donc à la communion, à l’ancrage et à l’humilité.

    Les traditions sont les fidèles gardiennes de ce qui fait notre humanité.

    Face à des technologies qui peuvent nous pousser à l’isolement, à nous détacher de la réalité et à nous croire tout-puissants, les traditions sont les fidèles gardiennes de ce qui fait notre humanité. Si la société était un arbre, elles compteraient parmi les racines indispensables à son développement. Dans Grains de sel d’un chrétien (L’Harmattan), le philosophe Jean Borella décrit ainsi le risque encouru si l’on se détache de ce qui nous a précédés: «Ainsi de la feuille d’un arbre, vivante à la plus haute cime, s’arrachant à la branche qui la porte pour rejoindre les racines, morte et desséchée». Choisissons ce qui nous maintient vivants. 

    Articles en relation


    Lucie amène la lumière

    Fêtée le 13 décembre, sainte Lucie revêt une importance particulière dans un pays qui passe de nombreuses heures dans l’obscurité. Elle annonce le retour de la lumière et des jours plus longs. A cette occasion, on rencontre partout ou presque des cortèges qui chantent des airs de l’Avent.


    Des traditions bien vivantes

    L’automne offre son lot de rendez-vous traditionnels comme les repas de la Bénichon, les désalpes ou encore L’almanach du Messager boiteux. Vingt-neuf coutumes suisses ont rejoint fin août une liste de la Confédération. Pour être ainsi mieux connues et protégées.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    La tombe de Steeve

    11-06-2024

    La tombe de Steeve

    Steeve est mort il y a vingt ans, et je ne retrouverais pas sa tombe au cimetière. Pourtant je m’en souviens bien, de sa tombe. Et de cette croix de...

    Kevin Lötscher: le bonheur au bout du chemin

    11-06-2024

    Kevin Lötscher: le bonheur au bout du chemin

    En 2011, tout lui sourit: engagé par le CP Berne, Kevin Lötscher dispute le championnat du monde avec l’équipe nationale. Mais un accident de voiture brise le rêve du hockeyeur...

    Genève: les Juifs, jadis malvenus

    11-06-2024

    Genève: les Juifs, jadis malvenus

    Au 15e siècle, la Ville de Genève avait réuni la population juive dans un quartier spécifique dont les portes étaient fermées la nuit. A la demande d’élus, une plaque le...

    Portrait de l’Echo: Jen-Baptiste de Weck

    11-06-2024

    Portrait de l’Echo: Jen-Baptiste de Weck

    Il est attaché au sanctuaire marial de Bourguillon, car la Vierge y protège les Fribourgeois, parmi lesquels sa famille occupe une place non négligeable. Mais Jean-Baptiste de Weck est aussi...

    La plante du mois: Le tilleul

    11-06-2024

    La plante du mois: Le tilleul

    Plante et vertus L’odeur des fleurs éveille nos sens, nous prépare aux vacances d’été. Les fleurs du tilleul s’ouvrent vers la mi-juin, attirant par leur parfum fort et doux les insectes...

    Expo: les fééries d’Alexander Calder

    12-06-2024

    Expo: les fééries d’Alexander Calder

    A Lugano, le Museo d’arte della Svizzera italiana (MASI) propose une exposition monographique de très bonne qualité sur Alexander Calder (1898-1976). Entre mobiles et stabiles, il y a là un...

    Le déroutant fondateurs des mormons

    12-06-2024

    Le déroutant fondateurs des mormons

    Qui était Joseph Smith (1805-1844)? Le fondateur de l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours (les mormons) a eu une vie romanesque qui laisse pantois. Le bédéaste américain Noah...

    Liban: kleptocratie et confessionnalisme

    12-06-2024

    Liban: kleptocratie et confessionnalisme

    Depuis 2019, le pays du cèdre affronte sa plus grave crise économique et financière. Le Liban est au plus bas et sa population est l’otage d’une véritable mafia des générateurs...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés