Abus: s’asseoir et pleurer? Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • Ainsi, même dans ce havre, ce haut lieu de spiritualité qu’est Hauterive (FR), des abus ont été commis. Ainsi, plusieurs de nos évêques font l’objet d’enquêtes, soupçonnés d’avoir dissimulé des abus. Qui ont bel et bien existé en Suisse, ainsi que nous le confirme un rapport sans surprise qui qualifie les 1002 cas recensés en cinquante ans de pointe de l’iceberg. Il y a de quoi désespérer au terme d’une semaine chargée, comme à chaque nouvelle révélation. On se demande quand tout cela s’arrêtera, et on sait bien que cela ne s’arrêtera pas: le passé n’a pas fini de dévoiler ses blessures et l’avenir n’en sera pas exempté.

    Alors que faire? S’asseoir et pleurer? Oui, s’il s’agit de faire preuve d’empathie avec les victimes, de prendre un temps pour les écouter – ce qui n’a pas ou trop peu été fait – et de les porter dans notre prière. Non, s’il s’agit de s’apitoyer sur la splendeur ternie de l’Eglise et de se recroqueviller sur soi en laissant toute espérance.

    La vérité recherchée est un vecteur du message du Christ.

    Des hommes (surtout) ont fauté – c’est un verbe plus lourd qu’il n’y paraît – et l’institution a failli. Ces hommes doivent être sanctionnés et accompagnés, l’institution doit être réformée. Rien de cela n’est aisé, mais rien ne peut en dispenser l’Eglise dont chaque organisme, chaque membre disposant d’une quelconque autorité, même infime, est appelé à un profond et urgent examen de conscience. Avec discernement et une volonté réelle de combattre un mal sournois qui ne doit plus jamais pouvoir se dissimuler: aucune mesure de prévention, aucun changement structurel ne parviendra à éliminer complètement les abus, mais la vérité doit toujours triompher.

    Car la vérité recherchée, comme la charité témoignée, est un vecteur du message du Christ. Et c’est bien lui, l’Eglise; pas les abus qui, hélas, le mènent aux oubliettes en étouant au passage le témoignage des innombrables prêtres, religieux et laïcs qui suivent ses pas. Pour aller de l’avant, il ne faut rien oublier du passé et du présent, tous deux douloureux. Et surtout pas ceux qui, au milieu des troubles, continuent de marcher avec l’Eglise et le monde à la suite du Ressuscité. 

    Articles en relation


    Abus en Eglise: suite et pas fin

    L’évêché de Sion n’a pas toujours réservé un accueil très chrétien aux victimes d’abus. C’est ce qui ressort d’un audit mené par un cabinet indépendant à la demande de l’évêque. Dont la disponibilité et l’écoute sont louées. Reste que les responsables peuvent, et veulent, mieux faire.


    Sur scène pour lutter contre les abus

    Ce n’est pas pour casser du curé ni pour s’emparer d’un sujet à la mode que Jean Chollet met en scène Mon père je vous pardonne, basé sur le témoignage de Daniel Pittet, violé par un prêtre lorsqu’il était enfant. Mais pour que cela ne se reproduise pas. A voir au Bateau-Lune à Cheseaux-sur-Lausanne.


    Le monde réformé touché par les abus

    Alors que l’Eglise évangélique en Allemagne vient d’évaluer à 9355 le nombre de victimes d’abus en son sein depuis 1946, l’Eglise évangélique réformée de Suisse a annoncé le 28 janvier le lancement prochain d’une étude. Car elle n’est pas préservée.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    Marie-Thérèse, c’est moi!

    18-06-2024

    Marie-Thérèse, c’est moi!

    Cela fait trente ans que Marie-Thérèse Porchet connaît en Suisse un succès qui ne se dément pas: son spectacle anniversaire trouve son public. Qui rit même lorsqu’il n’est pas certain...

    Archives: Notre passé conservé

    18-06-2024

    Archives: Notre passé conservé

    Depuis plus de vingt ans, des associations romandes d’archivistes passionnés recueillent et conservent journaux intimes, photos de famille ou encore cahiers de comptabilité de particuliers. Pour éviter que ces trésors...

    Etat, un… état précaire

    18-06-2024

    Etat, un… état précaire

    Si le Conseil fédéral estime que le moment n’est pas opportun, l’Espagne, l’Irlande et la Norvège ont, elles, reconnu il y a peu la Palestine comme un Etat indépendant. Elles...

    Fête de la musique avec Marc Aymon

    18-06-2024

    Fête de la musique avec Marc Aymon

    La musique est en fête en Suisse romande le 21 juin. Ce jour-là, à la Maison de l’enfance et de l’adolescence à Genève, Marc Aymon reprendra quelques airs inspirés de...

    Hypersensibilité des enfants

    18-06-2024

    Hypersensibilité des enfants

    L’hypersensibilité fait partie de ces caractéristiques parfois mises en avant pour justifier des comportements déplacés ou agaçants d’enfants. Le phénomène peut être bien réel et provoquer de l’anxiété; un accompagnement...

    Expo Edouard Vallet

    18-06-2024

    Expo Edouard Vallet

    Il est l’un des grands noms de l’art suisse du début du 20e siècle. Edouard Vallet (1876-1929) magnifia avec simplicité le Valais. Il en donna une image mémorable. Via notamment...

    Abus en Eglise: suite et pas fin

    18-06-2024

    Abus en Eglise: suite et pas fin

    L’évêché de Sion n’a pas toujours réservé un accueil très chrétien aux victimes d’abus. C’est ce qui ressort d’un audit mené par un cabinet indépendant à la demande de l’évêque...

    TV: Les années Boris Johnson

    18-06-2024

    TV: Les années Boris Johnson

    This England est une série qui retrace avec brio et efficacité la vie personnelle et politique de Boris Johnson – superbement interprété par Kenneth Branagh –, à l’époque de son...

    L’animal du mois: Les renardeaux

    19-06-2024

    L’animal du mois: Les renardeaux

    Histoire Les renardeaux. Lors d’une matinée passée à arpenter le Jura vaudois, je m’arrêtai saluer une bergère avec qui j’avais pour habitude de discuter. Nous étions toujours en train d’échanger lorsqu’elle...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés