Toutes nos lâchetés Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • Pour les chrétiens, bien sûr, il est l’accomplissement des Ecritures et le Salut à portée de main, mais le récit de la Passion du Christ dans l’évangile de Jean est aussi une formidable accumulation de médiocrités. Au travers de ses personnages secondaires, il est un savant miroir de la condition humaine – de la comédie humaine, aurait écrit Balzac – qui peut tous nous inspirer, croyants ou non.

    Pilate, par exemple, affi­rme à Jésus qu’il a le pouvoir de le relâcher et le pouvoir de le crucifier; il ne fait ni l’un ni l’autre. Il cherche à le relâcher, mais ne l’ose pas; il se décharge sur les grands prêtres: «Prenez-le vous-mêmes et crucifiez-le». Il est effrayé par un problème politique, hésitant entre sa conscience et la pression de la foule, et plus encore lorsque le problème devient religieux. Il n’agit et n’assume ses actes que lorsque tout est terminé, refusant de modifier l’écriteau indiquant «Jésus le Nazaréen, roi des Juifs». Quant à Pierre, quelle déception après tant de promesses! Il est la pierre sur laquelle sera bâtie l’Eglise, mais il ne comprend rien, répond à la violence par la violence, puis fait tout pour ne pas être associé à celui pour qui la partie semble perdue. Il en pleurera d’ailleurs amèrement, écrit Matthieu dans son évangile.

    Pilate et Pierre sont faibles. Ils sont lâches. Ils sont humains.

    Il y aurait bien des choses à leur reprocher, mais on peut aussi avoir de la compassion, et même de la tendresse, pour Pilate et Pierre. Ils sont faibles. Ils sont lâches. Ils sont humains. Nos semblables. Nous serions-nous montrés meilleurs qu’eux en de pareilles circonstances? Y réfléchir pourrait faire monter à nos fronts un rouge trahissant l’idée d’une faiblesse hypothétique, écho de nos petites lâchetés bien réelles…

    Révélateur de notre humanité imparfaite, le récit de la Passion nous invite à nous amender, à nous améliorer pour ne plus avoir à baisser les yeux, mais pouvoir au contraire les lever – pour les croyants, vers Jésus. Vers le Ressuscité qui, en réponse au triple reniement de Pierre, lui permettra de l’effacer en lui donnant trois fois l’occasion de lui dire qu’il l’aime (Jn 25, 15-17).

    Articles en relation


    La résurrection en vue

    Accompagner le Christ au calvaire et méditer sa Passion: c’est ce que propose l’Eglise catholique les vendredis de carême en particulier. Non pour prendre sur soi les souffrances du Messie – venu alléger notre joug –, mais pour partager les nôtres avec lui. Dans l’espérance.


    L’invitée: Marion Muller-Colard

    A la tête des éditions genevoises Labor et Fides, qui fêtent leurs 100 ans, la théologienne française Marion Muller-Colard met en valeur la confrontation à la diversité et l’intranquillité. Pour mieux toucher la vie, qu’on ne peut jamais saisir complètement. Comme le mystère pascal.


    Ils fêtent le même Ressuscité

    Catholiques et orthodoxes ne célèbrent que rarement Pâques à la même date. Cela ne gêne pas Monique et Noël Ruffieux qui partagent leur vie de couple et de prière sans se préoccuper des différences entre leurs deux confessions. Et s’ils prolongent le carême, ils vivent deux fois Pâques.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    Marie-Thérèse, c’est moi!

    18-06-2024

    Marie-Thérèse, c’est moi!

    Cela fait trente ans que Marie-Thérèse Porchet connaît en Suisse un succès qui ne se dément pas: son spectacle anniversaire trouve son public. Qui rit même lorsqu’il n’est pas certain...

    Archives: Notre passé conservé

    18-06-2024

    Archives: Notre passé conservé

    Depuis plus de vingt ans, des associations romandes d’archivistes passionnés recueillent et conservent journaux intimes, photos de famille ou encore cahiers de comptabilité de particuliers. Pour éviter que ces trésors...

    Etat, un… état précaire

    18-06-2024

    Etat, un… état précaire

    Si le Conseil fédéral estime que le moment n’est pas opportun, l’Espagne, l’Irlande et la Norvège ont, elles, reconnu il y a peu la Palestine comme un Etat indépendant. Elles...

    Fête de la musique avec Marc Aymon

    18-06-2024

    Fête de la musique avec Marc Aymon

    La musique est en fête en Suisse romande le 21 juin. Ce jour-là, à la Maison de l’enfance et de l’adolescence à Genève, Marc Aymon reprendra quelques airs inspirés de...

    Hypersensibilité des enfants

    18-06-2024

    Hypersensibilité des enfants

    L’hypersensibilité fait partie de ces caractéristiques parfois mises en avant pour justifier des comportements déplacés ou agaçants d’enfants. Le phénomène peut être bien réel et provoquer de l’anxiété; un accompagnement...

    Expo Edouard Vallet

    18-06-2024

    Expo Edouard Vallet

    Il est l’un des grands noms de l’art suisse du début du 20e siècle. Edouard Vallet (1876-1929) magnifia avec simplicité le Valais. Il en donna une image mémorable. Via notamment...

    Abus en Eglise: suite et pas fin

    18-06-2024

    Abus en Eglise: suite et pas fin

    L’évêché de Sion n’a pas toujours réservé un accueil très chrétien aux victimes d’abus. C’est ce qui ressort d’un audit mené par un cabinet indépendant à la demande de l’évêque...

    TV: Les années Boris Johnson

    18-06-2024

    TV: Les années Boris Johnson

    This England est une série qui retrace avec brio et efficacité la vie personnelle et politique de Boris Johnson – superbement interprété par Kenneth Branagh –, à l’époque de son...

    L’animal du mois: Les renardeaux

    19-06-2024

    L’animal du mois: Les renardeaux

    Histoire Les renardeaux. Lors d’une matinée passée à arpenter le Jura vaudois, je m’arrêtai saluer une bergère avec qui j’avais pour habitude de discuter. Nous étions toujours en train d’échanger lorsqu’elle...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés