France: les évêques sur la sellette Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Religion

  • Au terme d’une assemblée plénière bouleversée à Lourdes, les évêques de France sont décidés à travailler avec le Saint-Siège pour établir des critères quant à la publication des faits et des sanctions. Ils mettront aussi en place un comité de suivi.

    «Le Saint-Siège a besoin que chacun joue pleinement son rôle», a expliqué le président de la Conférence des évêques de France (CEF), Mgr Eric de Moulins-Beaufort, dans son discours conclusif de l’assemblée plénière d’automne des évêques de France le 8 novembre à Lourdes. Une délégation de l’épiscopat français se rendra bientôt à Rome pour travailler sur la question des abus avec les instances concernées.

    «En raison même de la nature de leur charge apostolique, les évêques dépendent directement du Saint-Siège», assure l’épiscopat français dans un message intitulé Bouleversés et résolus, publié au terme de l’assemblée plénière. Assurant qu’il n’y a «pas d’impunité des évêques», il s’engage à «travailler avec le Saint-Siège aux clarifications et aux simplifications qui s’imposent».

    «Nous allons agir auprès des dicastères romains concernés pour préciser les procédures, établir des critères plus précis quant à la publication des faits et des sanctions», a promis le président de la CEF dans le contexte de crise lié à la non-publication et à la légèreté de la sanction infligée à Mgr Michel Santier, ancien évêque de Créteil. Celui-ci a été astreint, en octobre 2021, à se retirer dans une communauté de religieuses pour avoir instrumentalisé le sacrement de confession aux dépens de deux jeunes majeurs dans les années 1990. Cette décision n’avait pas été rendue publique. La veille, Mgr de Moulins-Beaufort avait indiqué que onze anciens évêques étaient ou avaient été mis en cause dans des affaires d’abus dont le cardinal Jean-Pierre Ricard, ancien archevêque de Bordeaux.

    Un comité de suivi

    Ce dysfonctionnement majeur a amené les évêques de France à décider de mettre en place au niveau national un «comité de suivi auquel tout archevêque ou évêque ayant à traiter du cas d’un autre évêque pour des abus ou agressions sexuelles se référera afin d’être accompagné dans toutes les étapes de la procédure». Cet organisme veillera à l’application du motu proprio du pape François Vos estis lux mundi, qui porte sur la responsabilité des évêques quand ils sont mis en cause soit pour des accusations d’abus les concernant, soit pour le mauvais suivi d’une affaire concernant leur diocèse.

    Il prévoit la prise en charge par l’archevêque métropolitain des dossiers impliquant un évêque de leur province. Mgr de Moulins-Beaufort a reconnu que dans ce type de procédure, «le regard de tiers manque», notamment pour conseiller l’archevêque dans son votum, la recommandation transmise au dicastère pour la Doctrine de la foi et au dicastère pour les Evêques. Le comité de suivi sera composé de personnalités qualifiées et indépendantes afin de limiter les risques de conflits d’intérêts.

    La publication des sanctions, notamment vis-à-vis des victimes, est une demande fortement relayée par la CEF auprès de Rome dans la conscience de la «maturité du peuple de Dieu» dans sa compréhension des peines infligées à un prêtre ou à un évêque. Les responsables de la CEF ont aussi reconnu que «la foi des fidèles est heurtée lorsqu’un prêtre ayant abusé sexuellement d’une personne continue de célébrer l’eucharistie», ce qui est le cas de Mgr Santier, toujours autorisé à célébrer en privé. Les évêques ont enfin voté les statuts du tribunal pénal canonique interdiocésain qui devrait, après réception du visa du Tribunal suprême de la Signature apostolique, être mis en place début décembre. 

    Articles en relation


    Abus en Eglise: suite et pas fin

    L’évêché de Sion n’a pas toujours réservé un accueil très chrétien aux victimes d’abus. C’est ce qui ressort d’un audit mené par un cabinet indépendant à la demande de l’évêque. Dont la disponibilité et l’écoute sont louées. Reste que les responsables peuvent, et veulent, mieux faire.


    Sur scène pour lutter contre les abus

    Ce n’est pas pour casser du curé ni pour s’emparer d’un sujet à la mode que Jean Chollet met en scène Mon père je vous pardonne, basé sur le témoignage de Daniel Pittet, violé par un prêtre lorsqu’il était enfant. Mais pour que cela ne se reproduise pas. A voir au Bateau-Lune à Cheseaux-sur-Lausanne.


    Le monde réformé touché par les abus

    Alors que l’Eglise évangélique en Allemagne vient d’évaluer à 9355 le nombre de victimes d’abus en son sein depuis 1946, l’Eglise évangélique réformée de Suisse a annoncé le 28 janvier le lancement prochain d’une étude. Car elle n’est pas préservée.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    Marie-Thérèse, c’est moi!

    18-06-2024

    Marie-Thérèse, c’est moi!

    Cela fait trente ans que Marie-Thérèse Porchet connaît en Suisse un succès qui ne se dément pas: son spectacle anniversaire trouve son public. Qui rit même lorsqu’il n’est pas certain...

    Archives: Notre passé conservé

    18-06-2024

    Archives: Notre passé conservé

    Depuis plus de vingt ans, des associations romandes d’archivistes passionnés recueillent et conservent journaux intimes, photos de famille ou encore cahiers de comptabilité de particuliers. Pour éviter que ces trésors...

    Etat, un… état précaire

    18-06-2024

    Etat, un… état précaire

    Si le Conseil fédéral estime que le moment n’est pas opportun, l’Espagne, l’Irlande et la Norvège ont, elles, reconnu il y a peu la Palestine comme un Etat indépendant. Elles...

    Fête de la musique avec Marc Aymon

    18-06-2024

    Fête de la musique avec Marc Aymon

    La musique est en fête en Suisse romande le 21 juin. Ce jour-là, à la Maison de l’enfance et de l’adolescence à Genève, Marc Aymon reprendra quelques airs inspirés de...

    Hypersensibilité des enfants

    18-06-2024

    Hypersensibilité des enfants

    L’hypersensibilité fait partie de ces caractéristiques parfois mises en avant pour justifier des comportements déplacés ou agaçants d’enfants. Le phénomène peut être bien réel et provoquer de l’anxiété; un accompagnement...

    Expo Edouard Vallet

    18-06-2024

    Expo Edouard Vallet

    Il est l’un des grands noms de l’art suisse du début du 20e siècle. Edouard Vallet (1876-1929) magnifia avec simplicité le Valais. Il en donna une image mémorable. Via notamment...

    Abus en Eglise: suite et pas fin

    18-06-2024

    Abus en Eglise: suite et pas fin

    L’évêché de Sion n’a pas toujours réservé un accueil très chrétien aux victimes d’abus. C’est ce qui ressort d’un audit mené par un cabinet indépendant à la demande de l’évêque...

    TV: Les années Boris Johnson

    18-06-2024

    TV: Les années Boris Johnson

    This England est une série qui retrace avec brio et efficacité la vie personnelle et politique de Boris Johnson – superbement interprété par Kenneth Branagh –, à l’époque de son...

    L’animal du mois: Les renardeaux

    19-06-2024

    L’animal du mois: Les renardeaux

    Histoire Les renardeaux. Lors d’une matinée passée à arpenter le Jura vaudois, je m’arrêtai saluer une bergère avec qui j’avais pour habitude de discuter. Nous étions toujours en train d’échanger lorsqu’elle...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés