Une fausse solution Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • C’est la poudre de perlimpinpin qu’il opposait à Marine Le Pen en 2017 qu’il jette aux yeux des femmes. En faisant inscrire dans la constitution française la liberté d’avoir recours à une interruption volontaire de grossesse (IVG), Emmanuel Macron s’est surtout servi lui-même. A l’approche d’élections européennes guère favorables à son mouvement, il flatte l’opinion et gêne aux entournures une droite hésitante.

    Héraut autoproclamé de la modernité face aux conservateurs qui menacent un droit qu’on répète à l’envi durement acquis, le président français le fait graver dans le marbre constitutionnel. Donnant là l’illusion que le débat sur une question éthique peut être clos. Contester l’avortement en France revient désormais à s’opposer à un droit fondamental. Or la création d’un tel droit engendre des conséquences. Celui-ci étouffe la voix des pères, déjà volontiers écartés de la question, le corps comptant plus que le cœur. Et prohibe le cas de conscience: un médecin pourra-t-il refuser, en raison de ses convictions, de pratiquer une intervention due au regard de la mère des lois?

    Personne ne peut souhaiter un avortement à une femme.

    On place dans une constitution des libertés que l’on juge souhaitables. Personne ne peut souhaiter un avortement à une femme: «Cela restera toujours un drame», selon Simone Veil qui rappelait qu’il doit demeurer «l’ultime recours pour des cas sans issue». L’inscrire dans la constitution, comme le fait la France, c’est donner le sentiment inverse. C’est faire de l’avortement la solution utile. Cet heureux «progrès» dispense de favoriser la maternité en combattant la violence dans le couple et la discrimination des mères dans les carrières professionnelles et en garantissant des places de crèche et l’égalité salariale – autres mesures qui pourraient offrir une alternative à certaines femmes qui doivent se résoudre à une IVG.

    Mais tout cela est plus compliqué. Plus coûteux pour l’Etat, aussi. Il faut croire que la vie d’un enfant à naître ne vaut pas autant, ni la vie d’une femme confrontée à une situation douloureuse. Il est tellement plus facile d’ajouter un article à la constitution en souriant aux photographes.

    Articles en relation


    France: l’IVG consolidée

    «En 2024, la liberté des femmes à recourir à l’IVG sera irréversible», a affirmé le président français Emmanuel Macron le 29 octobre. Le chef de l’Etat a annoncé l’inscription du droit à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) dans la Constitution, répondant aux inquiétudes nées suite à l’annulation de ce droit aux Etats-Unis en juin 2022.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    Marie-Thérèse, c’est moi!

    18-06-2024

    Marie-Thérèse, c’est moi!

    Cela fait trente ans que Marie-Thérèse Porchet connaît en Suisse un succès qui ne se dément pas: son spectacle anniversaire trouve son public. Qui rit même lorsqu’il n’est pas certain...

    Archives: Notre passé conservé

    18-06-2024

    Archives: Notre passé conservé

    Depuis plus de vingt ans, des associations romandes d’archivistes passionnés recueillent et conservent journaux intimes, photos de famille ou encore cahiers de comptabilité de particuliers. Pour éviter que ces trésors...

    Etat, un… état précaire

    18-06-2024

    Etat, un… état précaire

    Si le Conseil fédéral estime que le moment n’est pas opportun, l’Espagne, l’Irlande et la Norvège ont, elles, reconnu il y a peu la Palestine comme un Etat indépendant. Elles...

    Fête de la musique avec Marc Aymon

    18-06-2024

    Fête de la musique avec Marc Aymon

    La musique est en fête en Suisse romande le 21 juin. Ce jour-là, à la Maison de l’enfance et de l’adolescence à Genève, Marc Aymon reprendra quelques airs inspirés de...

    Hypersensibilité des enfants

    18-06-2024

    Hypersensibilité des enfants

    L’hypersensibilité fait partie de ces caractéristiques parfois mises en avant pour justifier des comportements déplacés ou agaçants d’enfants. Le phénomène peut être bien réel et provoquer de l’anxiété; un accompagnement...

    Expo Edouard Vallet

    18-06-2024

    Expo Edouard Vallet

    Il est l’un des grands noms de l’art suisse du début du 20e siècle. Edouard Vallet (1876-1929) magnifia avec simplicité le Valais. Il en donna une image mémorable. Via notamment...

    Abus en Eglise: suite et pas fin

    18-06-2024

    Abus en Eglise: suite et pas fin

    L’évêché de Sion n’a pas toujours réservé un accueil très chrétien aux victimes d’abus. C’est ce qui ressort d’un audit mené par un cabinet indépendant à la demande de l’évêque...

    TV: Les années Boris Johnson

    18-06-2024

    TV: Les années Boris Johnson

    This England est une série qui retrace avec brio et efficacité la vie personnelle et politique de Boris Johnson – superbement interprété par Kenneth Branagh –, à l’époque de son...

    L’animal du mois: Les renardeaux

    19-06-2024

    L’animal du mois: Les renardeaux

    Histoire Les renardeaux. Lors d’une matinée passée à arpenter le Jura vaudois, je m’arrêtai saluer une bergère avec qui j’avais pour habitude de discuter. Nous étions toujours en train d’échanger lorsqu’elle...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés