Un temps à lire Tesson Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • Sylvain Tesson est un bon écrivain. Ses nouvelles sont peu convaincantes, mais ses récits de voyage riches en profondeur. Il dispose en outre du talent assez rare chez nos contemporains de parler d’une expérience vécue sans se «raconter dégoûtamment» – expression de Céline qui avait de mauvaises opinions mais de bonnes formules. Revenons à Tesson. Qui l’a suivi Dans les forêts de Sibérie, sur les traces de La panthère des neiges, à travers les sommets enneigés dans Blanc – avec un joli clin d’œil à Rimbaud – et dernièrement sur la côte Atlantique Avec les fées trouve dans ces pages la confirmation qu’il y a plus que l’homme en ce monde.

    Ses phrases sont parfois des sentences – «Quelle promesse que la géographie, quelle déception que l’Histoire!» –, souvent des ouvertures, quelquefois malicieuses. Autre extrait d’Avec les fées, à propos des funérailles d’Elizabeth II: «La France découvrit ces Anglais inclinés devant un roi qui s’inclinait devant Dieu. Ce fut la stupeur. Le Français ne s’incline jamais». Diantre! Tesson serait-il royaliste? Il est en tout cas de droite. Réactionnaire (ce qu’on ne découvre pas en le lisant). Donc il n’est pas poète, selon une tribune qui s’offusque de le voir parrainer le Printemps des poètes. Donc il ne peut être invité dans une université suisse pour parler du merveilleux. Question de principe.

    Une idéologie, ce n’est rien d’autre qu’une idée qui a mal tourné.

    «Les gens idiots ont des principes, ayons des idées», préconisait jadis un enseignant. Parce que les idées évoluent, se laissant questionner, se laissant bousculer par d’autres. Lorsqu’elles cessent de le faire, elles se changent en idéologie. Oui, une idéologie, politique ou domestique – chacun a les siennes –, ce n’est rien d’autre qu’une idée qui a mal tourné. Ou plutôt qui a cessé de tourner pour se figer, repliée sur elle-même, se bardant de principes, se fermant au dialogue. Si notre monde est aujourd’hui un peu plus ouvert, cela ne l’empêche pas de sentir par moments le renfermé. Comme l’esprit et comme les chambres, il a besoin d’être aéré. Même en hiver. Et surtout au printemps, en particulier quand il appartient aux poètes.

    Articles en relation


    Littérature: Catherine Safonoff

    Est-ce un roman? Un récit personnel ciselé comme de la littérature? De l’auto-roman sans les tares accolées à ce genre? Avec Catherine Safonoff, on hésite toujours. Et puis qu’importe si l’écrivaine genevoise est fidèle à ce qu’elle a vécu ou si elle brode sur des bribes de son existence. L’important c’est de se laisse aller, porter, emmener, séduire par ses mots. Ils sonnent justes, résonnent. C’est à nouveau le cas dans La Fortune (Zoé, 176 pages).


    Livre: Mélodies de la mémoire

    Dans Melody, l’écrivain zurichois Martin Suter interroge la fiabilité de la mémoire. Un riche vieillard cloîtré dans sa demeure et son secrétaire trentenaire oscillent entre la fiction et la réalité des souvenirs. Que savons-nous vraiment des défunts? Et de leurs amours passées?


    Il faut sauver les enfants

    Le troisième roman de Gouzel Iakhina traduit chez Noir sur Blanc est une réussite poignante. L’écrivaine russe imagine l’odyssée vraisemblable de 500 enfants très mal en point dans l’URSS de 1921 en proie à la famine, la violence léniniste et la guerre civile.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    La tombe de Steeve

    11-06-2024

    La tombe de Steeve

    Steeve est mort il y a vingt ans, et je ne retrouverais pas sa tombe au cimetière. Pourtant je m’en souviens bien, de sa tombe. Et de cette croix de...

    Kevin Lötscher: le bonheur au bout du chemin

    11-06-2024

    Kevin Lötscher: le bonheur au bout du chemin

    En 2011, tout lui sourit: engagé par le CP Berne, Kevin Lötscher dispute le championnat du monde avec l’équipe nationale. Mais un accident de voiture brise le rêve du hockeyeur...

    Genève: les Juifs, jadis malvenus

    11-06-2024

    Genève: les Juifs, jadis malvenus

    Au 15e siècle, la Ville de Genève avait réuni la population juive dans un quartier spécifique dont les portes étaient fermées la nuit. A la demande d’élus, une plaque le...

    Portrait de l’Echo: Jen-Baptiste de Weck

    11-06-2024

    Portrait de l’Echo: Jen-Baptiste de Weck

    Il est attaché au sanctuaire marial de Bourguillon, car la Vierge y protège les Fribourgeois, parmi lesquels sa famille occupe une place non négligeable. Mais Jean-Baptiste de Weck est aussi...

    La plante du mois: Le tilleul

    11-06-2024

    La plante du mois: Le tilleul

    Plante et vertus L’odeur des fleurs éveille nos sens, nous prépare aux vacances d’été. Les fleurs du tilleul s’ouvrent vers la mi-juin, attirant par leur parfum fort et doux les insectes...

    Expo: les fééries d’Alexander Calder

    12-06-2024

    Expo: les fééries d’Alexander Calder

    A Lugano, le Museo d’arte della Svizzera italiana (MASI) propose une exposition monographique de très bonne qualité sur Alexander Calder (1898-1976). Entre mobiles et stabiles, il y a là un...

    Le déroutant fondateurs des mormons

    12-06-2024

    Le déroutant fondateurs des mormons

    Qui était Joseph Smith (1805-1844)? Le fondateur de l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours (les mormons) a eu une vie romanesque qui laisse pantois. Le bédéaste américain Noah...

    Liban: kleptocratie et confessionnalisme

    12-06-2024

    Liban: kleptocratie et confessionnalisme

    Depuis 2019, le pays du cèdre affronte sa plus grave crise économique et financière. Le Liban est au plus bas et sa population est l’otage d’une véritable mafia des générateurs...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés